Élections législatives 2024: le positionnement du Réseau national des ressourceries et recycleries

Classé dans : Non classé | 0

Le Réemploi Solidaire est incompatible avec un projet politique d’extrême droite.

Le score historique de l’extrême-droite aux élections européennes et sa possible accession au pouvoir en France constituent un risque majeur pour la transition écologique et sociale.

Ce projet politique est incompatible avec la Charte du Réseau National des Ressourceries et Recycleries qui prône une économie fondée sur la préservation des ressources naturelles, la sobriété, l’initiative citoyenne associative, les solidarités avec toutes et tous et en particulier les personnes les plus vulnérables.

Pourquoi ?

Parce qu’au niveau européen l’extrême-droite n’a cessé de défendre les intérêts des industriels contre la protection du vivant, la transition écologique et la réduction des déchets : par exemple, en votant contre l’interdiction des emballages jetables dans la restauration sur place et contre l’interdiction de la vente sous plastique des fruits et légumes frais comme le rappelle le site JeVoteLobby.fr

Parce que dans un monde fracturé par les inégalités et la crise écologique, les idées d’extrême droite font peser, de façon irrationnelle, la responsabilité de la situation actuelle sur les épaules des personnes étrangères ou d’origine étrangère. Nous savons toutes et tous où nous a déjà conduit cette idéologie raciste et mortifère. 

Parce que les libertés associatives déjà fortement attaquées depuis 2022 seront encore plus menacées : elles l’ont été dans tous les pays qui ont vu l’extrême droite accéder au pouvoir.

« Lorsque le collectif est atteint, chacun d’entre nous est atteint. Pas de société solide sans bienveillance et solidarité ».

Le Réseau National des Ressourceries et Recycleries appelle tous ses adhérents à se mobiliser dans les semaines qui viennent afin de débattre avec leurs salarié.es, bénévoles, partenaires et les habitant.es de leurs territoires autour des principes de notre Charte et de leur incompatibilité avec le projet politique de l’extrême-droite.

D’autre part, le Réseau National des Ressourceries et Recycleries s’associera aux initiatives de la société civile organisée visant à construire un front commun contre l’accession de l’extrême-droite au pouvoir qui, si elle advenait, attaquerait les fondements mêmes de notre projet collectif.

Les adhérents du Réseau National des Ressourceries et Recycleries s’emploient au quotidien à tisser du lien social sur les territoires en déployant des activités qui prennent soin de la nature, des hommes et des femmes, du collectif, des objets qui leur sont donnés. Cette économie du soin est l’économie de l’avenir, la seule qui permettra de léguer à nos enfants une planète vivable. La solidarité, l’entraide et le partage sont les principes indéfectibles qui guident et continueront à guider, quoi qu’il arrive, nos actions. Nous ne changerons pas de cap.